Sur terre

Sur terre

« Vous, d’abord, qui êtes-vous ? » demande le ver à soie à Alice, et elle répond : « Je ne sais trop, monsieur, pour le moment présent…du moins, je sais qui j’étais quand je me suis levée ce matin, mais j’ai dû, je crois, me transformer plusieurs fois depuis lors. » (Lewis Caroll)

Ce solo dessine les métamorphoses d’une femme. J’explore quelque chose de la féminité, en passant par différents moments de danse. Chaque étape amène à une croisée de chemins. L’espace n’est pas saturé mais plein de chemins possibles, et j’arpente ce labyrinthe, en me dirigeant à tâtons, avec pour guide le toucher, le contact de la peau sur le sol, sur l’air… Mes cheveux sont partenaires de cette transformation, ils esquissent différents paysages, différents visages.

Ce solo a été présenté au Regard du Cygne, à la Générale, et à la FEMIS à Paris, au LAAC et à l’Atelier-Culture/ La Piscine de Dunkerque, au théâtre Artus de Budapest, au Festival d’été de Saint-André -la -Côte, à Ollioules, au centre Frachon de Courcelle-sur-Yvette.

Consultez la rubrique « Zoom Sur » pour voir l’article de Paul Ben-Itzak sur ce solo.

Chorégraphie et interprétation : Sarah Nouveau
Regard extérieur : Nadine Abad
Scénographie : Sophie Tible-Cadiot
Musiques : Johannes Strauss, Byungki Hwang.
Durée : 20 minutes

.

Share Project :