ce qui met en mouvement – les résidents de l’EHPAD Cloostermeulen dansent…

précédent

Les résidents de l’EHPAD Cloostermeulen dansent…


Depuis le 20 janvier 2020, tous les lundis après-midi, les résidents de l’EHPAD Cloostermeulen de Steenvoorde dansent avec Sarah Nouveau…

Sur l’impulsion du Centre André Malraux d’Hazebrouck, et en particuler d’Aurélie Jacquemoud, une traversée de dix semaines était prévue. Après un premier temps de rencontre facilité par l’animateur de la résidence Cédric Clyti, où les différentes pratiques de danse ont été partagées (nombre de résidents aimant danser la valse, le tango, la java…), les ateliers dont démarré, et rapidement un noyau dur d’une douzaine de participant-e-s acharné-e-s s’est constitué.
Accompagné de chansons de Charles Trénet, de Jacques Brel, mais aussi de valses, de tangos, de musiques brésiliennes etc., le petit groupe a plongé dans le mouvement et l’imaginaire du geste dansé, en évoluant avec des balles de tennis, des voiles, en transformant leur corps et leur visage faisant apparaître des créatures fantastiques, en faisant des percussions corporelles…

Passage obligé des premières séances : un temps de « bal », où, dansant avec l’ergothérapeute Camille, avec Déborah Deprez, en service civique au Centre André Malraux, Aurélie ou Sarah, celles et ceux qui le souhaitaient vivaient un moment festif réactivant des souvenirs de bals anciens.

Lors d’une séance, la photographe Monika Tacaks Bordo-Moncsi a posé son regard sur ces instants.

La pandémie de COVID-19 et la décision gouvernementale de confinement ont mis un terme prématuré à ce beau projet : deux autres séances étaient encore prévues, où des enfants de grande section de l’école maternelle voisine Charles Perrault devaient rencontrer par la danse les résidents, traversant les générations dans le partage et la joie du mouvement.

La dernière séance devait aussi permettre une restitution devant le personnel de l’établissement ainsi que les autres résidents.

Alors a été décidé de faire une séance en visio-conférence, mais rattrapée par l’actualité et le confinement de chaque personne en chambre, cette solution a également été rendue impossible.

Pause…

Mais dès que cela sera possible, nous reprendrons le fil de ce beau projet pour danser ensemble à travers les âges.

précédent Share Post :