Quand la danse dialogue avec le dessin

Quand la danse dialogue avec le dessin


Le quadrille des homards créé un spectacle destiné au tout public, intitulé « Humus ».

Sur le thème de la transformation des émotions, ce spectacle trouve son inspiration dans le dessin, le plaisir du trait et de la couleur.

Comme l’humus fertilise la terre à partir de la décomposition de matériaux, de même, certaines émotions négatives comme la colère ou le désespoir peuvent se transformer, si on les accueille et les écoute, en des émotions plus légères et positives, laissant place à de la nouveauté.

En un clin d’oeil au livre de Mireille d’Alancé « Grosse Colère », « Humus » joue sur l’extériorisation des émotions, et sur les différentes relations que l’on entretient avec son environnement immédiat, selon que l’on soit triste, énervé, joyeux, content…

Présente en fond de scène, une grande page blanche est un des lieux d’interaction de la danse avec la vidéo. Différents dessins au pastel sont projetés et animés par Marie Jo Dupré, traces des remous intérieurs de la danseuse. Par moments, le dessin suit la gestuelle dansée, par d’autres il est projeté sur les papiers de soie, partenaires de jeu de l’interprète.

Trace graphique et geste entrent ainsi en dialogue par l’intermédiaire de la vidéo.

Humus

Chorégraphie, Interprétation, Dessins : Sarah Nouveau
Regard extérieur : Isabelle Courbot
Création vidéo : Marie Jo Dupré
Création son : Samuel Allain


Création les 8 et 9 octobre 2015
au Théâtre de l’Oiseau-Mouche – 28, av des Nations Unies à Roubaix

Share Post :