C’est à dire

Previous Project

C’est à dire

Création 2019
Co-production Ecole Buissonnière, Compagnie Franche Connexion
Co-réalisation Théâtre de l’Oiseau-Mouche, Roubaix / Théâtre de la Verrière, Lille
Avec le soutien de la Ville de Lille, de la Région Hauts-de-France, de la SPEDIDAM et de la Chapelle-Théâtre, Amiens
C’est à dire interroge par le prisme de la vidéo, du corps et du son, la confrontation entre langage corporel et langage verbal.
Piste une : Comment les écritures fixent-elles le mouvement de la parole ? Il y a 40 000 ans, Néandertal grave dans une grotte de Gibraltar les prémices de  représentations figuratives et abstraites. Il y a 5500 ans apparaissent les germes de la première forme d’écriture de l’humanité : l’écriture cunéiforme, puis, peu après, les premiers signes hiéroglyphiques égyptiens. Quels principes ces écritures suivent-elles?
Piste deux : Comment un langage s’élabore-t-il ? Et, d’abord, qu’est-ce qui fait langage ?
Piste trois : Comment une parole éclôt-elle ? Eclosion d’une parole, c’est-à-dire… Expérimenter… S’incorporer la langue… c’est-à-dire… le langage mien… infuser une nouvelle vie au langage, c’est-à-dire, c’est-à-dire…

Olga Cygne, conférencière expérimentale spécialiste de la communication verbale, non-verbale, pariétale, végétale, animale, subliminale… vient nous parler de l’origine du langage, de la préhistoire et de la genèse des langues, orales et écrites. C’est une conférencière un peu particulière : elle se prend elle-même comme support d’étude, et fait passer les concepts dans son corps. Sa conférence est d’un genre nouveau qu’on pourrait appeler « conférence corporelle ».

L’ampleur de son sujet l’amène cependant dans un vertige de plus en plus important, déconstruisant peu à peu la belle mécanique de son discours…

La mine déconfite face à la saturation et au brouillage de tous les signes, la conférencière voit son trouble grandir jusqu’à un paroxysme…

… Ne reste alors plus rien…

…ou alors…

…la danse ?

Durée : 55 minutes
Conception et interprétation : Sarah Nouveau
Animations vidéo et création lumières : Marie Jo Dupré
Création Sonore : Samuel Allain
Regard chorégraphique : Pascaline Verrier
Regard théâtral  : Stéphane Titelein
Costume : Anne-Gaël Sauty

 

Création le 3 avril 2019 au Théâtre de l’Oiseau-Mouche à Roubaix

 

Références bibliographiques

La clé des gestes, Desmond Morris

Naissance de l’écriture, cunéiformes et hiéroglyphes, Galeries Nationales du Grand Palais, Catalogue d’exposition 1982

Lettre de Champollion à Monsieur Dacier

The first signs, Genevieve von Petzinger

Previous Project Share Project :

Previous Project